Outils pour l’écrivain

Éditeurs de texte :

Autrefois, il suffisait d’une plume et d’une feuille de papier pour commencer un manuscrit. Les temps ont bien changé. Avec l’avènement de l’informatique, il est désormais possible de retravailler un récit autant de fois que nécessaire avant de l’imprimer. N’importe quel éditeur de texte permet de faire le travail.

Erreur!

Certains éditeurs sont gratuits, d’autres payant; certains permettent un suivi des modifications, d’autres non; celui-ci possède un correcteur de base, celui-là possède un outil de mise en page… Bref, un logiciel ou une suite peut convenir à un auteur et non à un second selon les besoins. Ce qu’il est utile de savoir, c’est qu’il existe différentes options pour celui ou celle qui veut se lancer dans la rédaction, et que ces options ne sont pas toutes aussi connues et sont parfois axés sur les besoins particuliers des écrivains.

Parmi ces logiciels, Ywriter (gratuit), StoryMill, Scrivener et WriteWay n’en sont que quelques exemples. Faites des recherches et essayez-en plusieurs, c’est le seul moyen de découvrir celui qui vous convient le mieux.

Correcteurs :

Vous avez trouvé l’éditeur qui vous convient mais n’êtes pas satisfait de son correcteur? Vos besoins en correction sont plus pointus que ce que votre logiciel vous offre par défaut?

Faites des recherches sur Internet. Il existe plusieurs correcteurs offerts en ligne pour des besoins ponctuels. Si vous n’êtes toujours pas satisfait, n’hésitez pas à regarder auprès des logiciels spécialisés. L’un de ceux-ci se démarque pour la langue française : Antidote. Ce n’est pas le seul, mais les critiques sont excellentes. Moi, je ne jure que par lui!

Références :

Le meilleur écrivain aura ses périodes de doutes: comment se conjugue tel verbe? Quelle règle de grammaire appliquer? Dans quel contexte dois-je mettre une virgule avant la préposition « et » et dans quel contexte dois-je m’abstenir?  Tant de questions, et autant de sites pour y répondre.  Voici toutefois un site de référence que j’apprécie particulièrement.

Manuel du parfait écrivain :

Plusieurs vous diront que tous les bons écrivains commencent d’abord par élaborer un plan détaillé du récit qu’ils veulent écrire. C’est totalement faux. Un bon plan n’est pas une garantie d’un bon livre et un bon livre n’a pas  nécessairement été créé à partir d’un plan, bon ou mauvais. Plusieurs auteurs de best-sellers n’en utilisent jamais; ils connaissent le début de l’histoire et — parfois — la fin de celle-ci, et découvrent ce qu’il y a entre les deux au fur et à mesure qu’ils composent. Stephen King et Dean Koontz ont déjà admis dans des entrevues être de ces écrivains.

Que vous ayez besoin d’un plan ou non ne vous empêche pas d’acquérir des trucs et des astuces à travers certaines lectures de référence. Y a-t-il un manuel absolument incontournable et meilleur que l’ensemble des autres? Je ne crois pas. Tout est question de besoin et de préférence. Voici toutefois quelques suggestions non exhaustives :

Malgré tout, j’aimerais souligner un livre en particulier, gratuit (en format électronique) et regroupant des articles de plusieurs écrivains. « Write good or die ». Franchement intéressant, on y parle de la vie réelle des écrivains, mais aussi de sujets pratiques (points de vue narratifs, auto-promotion, etc). Un véritable perle, que j’aurais aimé trouver plus tôt.

Alain L.

 

Archives
Votre panier :
Votre panier est vide