Critiques

« Il n’existe pas un superlatif méritant pour décrire, en un mot, ce dernier tome de la série Dreamwalkers, le forgeron du destin. Alain Lafond, l’artiste sans bornes qui peint des tableaux inconcevables avec son imagination et ses mots minutieusement choisis, nous donne, finalement, le dénouement de son chef-d’oeuvre. Préparez-vous à vivre des moments étonnants et des heures où vous serez perdue dans ce thriller fantastique. BRAVO! » Cécile Bertrand, info-culture.biz

[Extrait]

Enfin le troisième tome doublement fantastique de la collection Dreamwalkers que l’auteur Alain Lafond nous a fait attendre, bien malgré lui comme on l’apprend dans ses remerciements, plus de deux ans.

Le dernier livre de la trilogie nous emmène bien plus loin que dans les rêves, bien plus profond que dans les religions aux adeptes solidaires et prêts à tout pour réussir.

Dans l’immensité universelle de ce thriller fantastique, les personnages de Sam, Sarah, Charlie, Ariel, Ève, Jérémy, Rose et Calaan ne lâchent pas le morceau vers des aventures au-delà du réel menées jusqu’au bout.

Le forgeron du destin est une trilogie emballante et surtout totalement inédite avec ses scènes imaginatives à souhait et ses clins d’oeil au monde dans lequel nous vivons.

Par Jacqueline Mallette
Voir l’article complet sur montreal157.wordpress.com

« Nos rêves nous appartiennent. Ils constituent la frontière entre le réel et notre inconscient. L’imagination sans borne que nous y trouvons demeure notre jardin secret… du moins, c’est toujours ce que j’ai pensé… jusqu’à ce que je lise les bouquins d’Alain Lafond. Depuis, je me demande si quelqu’un les influence… non bien sûr ! Ça tirerait de la science-fiction ! Ou pas. […]

J’ai commencé à lire et j’ai perdu la notion du temps. Un chapitre après l’autre, l’histoire m’a conquise. Je me suis attachée aux personnages. Sam, Sarah, Max, Charles, Rose et bien d’autres. Même les policiers sont sympathiques ! Hem… est-ce que les dreamwalkers les auraient influencés ? J’ai acheté mon tome II au beau milieu d’une nuit blanche, parce que je voulais lire au moins les 50 premières pages avant de plonger au pays des rêves… Je n’ai pas dormi cette nuit-là, non pas de peur mais par la subtilité de l’histoire inventée qui m’a captivée.» La vie est belle – Suzie Pelletier

« Un roman que j’ai littéralement dévoré avec un immense plaisir. Difficile de s’arrêter de lire une fois la lecture entamée. Un mélange de thriller, de fantastique, avec une touche de policier. Un suspense qui capte notre attention dès les premières lignes. Dans ce récit, il y a très peu de temps mort, pour ne pas dire presque pas. L’intrigue de cette histoire est très bien montée, et des plus réaliste, si bien que nous sommes amenés à nous questionner sans cesse. Et si c’était possible…

Un récit très détaillé, mais sans aucune lourdeur. L’action nous tient en haleine jusqu’à la fin. Il y a un bon moment que je n’avais pas été aussi captivée par un roman. Pour les amateurs du genre qui n’ont pas peur du nombre de pages, je le recommande chaudement. Pour ma part, je n’aurai aucune crainte à me lancer dans la lecture du tome 2.

Un combat d’esprit, de maitrise de soi. De la fine psychologie qui nous donne à l’occasion froid dans le dos…» Le République – Sonia Alain

« Alain Lafond peut sourire! Il n’a pas déçu sa plus grande fan! Après tome 1 « Les voyageurs de la nuit » je ne croyais pas que cet auteur pouvait surmonter le défi qu’il venait de créer. Comment tenir le lecteur ancré dans son histoire? L’incréé, tome 2 de la collection Dreamwalkers, est la preuve qu’il a réussi. Réussi et surpassé tout contre toute attente! Quelle aventure je viens de vivre! Je pourrais continuer avec éloges, louanges et applaudissements pour Alain Lafond, MAIS il faut le lire pour vraiment découvrir son grand talent. J’attends impatiemment le dernier tome de cette super trilogie.» Cécile Bertrand, info-culture.biz

« Tome 2 d’une série fantastique passionnante sur une poignée d’individus aux capacités fabuleuses mais aux prises avec un parasite et toute une bande de fanatiques prêts à tout pour le servir. […] 600 pages absolument fascinantes de vraie réalité et crédulité […], crève-coeur par moments, relatant la maltraitance d’un enfant surdoué. […] Je voudrais tout de suite avoir le tome 3 dont on annonce quelques couleurs à la fin du livre.» Montreal157

« Le suspense est au rendez-vous, on veut savoir la suite peut importe l’heure qu’il est du jour ou de la nuit. Ce second roman fantastique de l’auteur Alain Lafond est plus intérieur, plus pshychologique que le précédent. Plus sérieux aussi. Nous entrons dans la tête et le coeur des personnage, vivons leur tourmants et leurs limites. La trame est toujours aussi originale avec une sensibilité plus prononcée dans ce roman.» Traitdeplume.ca – Andrée Décarie

« Ce thriller fantastique fait partie de ces œuvres qui nous envoûtent par leur ingénieuse authenticité, et dont les personnages nous collent à la peau par leur désespérante humanité. Les dreamwalkers, malgré leurs dons extraordinaires, n’en demeurent pas moins des êtres humains. Tantôt vous les aimerez, tantôt vous les détesterez, mais jamais ils ne vous laisseront indifférents. Dans L’Incréé, Alain Lafond nous entraîne dans une véritable course contre la montre tout en nous faisant découvrir une symphonie d’émotions à la fois poignantes, troublantes et touchantes. Il ne s’agit plus désormais du songe d’un auteur, mais tout simplement de talent. » Stella D.

« Un roman fascinant, palpitant et captivant, un page turner comme on dit en chinois… Une brique de plus de 600 pages aux marges élargies (à plus d’un titre !) qui n’attend que la suite. […]Le roman fantastique est un véritable thriller d’imprévus et de rebondissements, de trouvailles, de rocambolesques et presque inimaginables aventures où tout ce qui se passe d’abord dans le cerveau a ensuite des implications concrètes dans la réalité, sur la santé physique, sur vos biens, etc.» Montreal157

Archives
Votre panier :
Votre panier est vide