« Nos rêves nous appartiennent. Ils constituent la frontière entre le réel et notre inconscient. L’imagination sans borne que nous y trouvons demeure notre jardin secret… du moins, c’est toujours ce que j’ai pensé… jusqu’à ce que je lise les bouquins d’Alain Lafond. Depuis, je me demande si quelqu’un les influence… non bien sûr ! Ça tirerait de la science-fiction ! Ou pas. […]

J’ai commencé à lire et j’ai perdu la notion du temps. Un chapitre après l’autre, l’histoire m’a conquise. Je me suis attachée aux personnages. Sam, Sarah, Max, Charles, Rose et bien d’autres. Même les policiers sont sympathiques ! Hem… est-ce que les dreamwalkers les auraient influencés ? J’ai acheté mon tome II au beau milieu d’une nuit blanche, parce que je voulais lire au moins les 50 premières pages avant de plonger au pays des rêves… Je n’ai pas dormi cette nuit-là, non pas de peur mais par la subtilité de l’histoire inventée qui m’a captivée.» La vie est belle – Suzie Pelletier

Archives
Votre panier :
Votre panier est vide